[English Version] [Le Traitement Automatique des Langues a Nancy]

Master européen en technologies des langues et de la communication

Le Master en technologies des langues et de la communication vise à répondre aux besoins de l'industrie et de la recherche dans un domaine en pleine expansion. Il offre une formation aux prochaines générations de responsables en leur procurant une connaissance approfondie des différentes disciplines contribuant aux méthodes utilisées par les technologies des langues et de la communication ainsi qu'en renforcant leur capacité à travailler selon des méthodes scientifiques. En outre, les étudiants y acquièrent également des connaissances applicatives à travers le choix de combinaisons appropriées de modules en technologie des langues, en linguistique théorique, en linguistique computationnelle et en informatique.

Un travail dans des groupes internationaux, dans deux universités européennes, avec l'Anglais comme langue d'enseignement et une autre langue européenne en complément, contribue à préparer les étudiants à la globalisation croissante de la science, du commerce et de l'industrie. Le programme permet également une poursuite en thèse soit dans l'un des sites partenaires soit dans une université extérieure au consortium.

Les cours comprennent des modules d'ossature et des modules de perfectionnement en technologie des langues et en informatique. Il est complémenté par un projet et un mémoire de Master pour un total de 120 ECTS.

Les modules d'ossature et leur contenu sont indiqués dans la table 1 ci-dessous.

  Module Thème Crédits
Technologies des langues (24 ECTS minimum) Fondations
(LT-M1)
Méthodes statistiques, méthodes symboliques, cognition, corpus, texte et parole, introduction à la linguistique au moins 6
Syntaxe computationnelle
et morphologie
(LT-M2)
Techniques à états finis, approches probabilistes, grammaires formelles, étiquettage, analyse locale, analyse syntaxique au moins 9
Sémantique computationnelle, Pragmatique et discours (LT-M3) Interface syntaxe-sémantique, calcul sémantique, dialogue, ontologies, sémantique formelle au moins 9
Informatique (24 ECTS minimum) Structures de données, Organisation et traitement de données (CS-M1) Données algébrique, bases de données relationnelles, données semi-structurées et XML, recherche d'information, bibliothèques numériques au moins 6
Logique, calculabilité et complexité (CS-M2) Logique et inférence, théorie des automates, théorie de la calculabilité, théorie de la complexité, mathématiques discrètes au moins 9
Langages formels et algorithmes (CS-M3) Grammaires formelles et hiérarchie des langages, analyse syntaxique et compilation, techniques de recherche et résolution par contraintes, apprentissage automatique au moins 9
Table 1: Modules d'ossature

Les modules de perfectionnement correspondent à 34 ECTS dont au moins 4 doivent être en LT et 4 en CS. Ces modules reflètent les points forts en recherche et en enseignement des institutions partenaires et peuvent ainsi varier d'une université à l'autre. Les sujets principaux sont listés dans la Table 2 ci-dessous. Des 34 ECTS fournies par cette catégories de modules, 15 peuvent être obtenues par le biais d'un projet. Le mémoire de master vaut 30 ECTS.


  Module Thèmes Credits
Technologies des langues Module de perfectionnement
(LT-M4)
Traduction automatique, représentation des connaissances et de l'information, recherche d'information, question réponse, reconnaissance et synthèse de la parole, modélisation des processus langagiers, psycholinguistique au moins 4
Informatique Module de perfectionnement
(CS-M4)
Intelligence artificielle, représentation des connaissances, raisonnement automatique, web sémantique, interfaces multi-modales et intelligents, modélisation cognitive, psychologie computationnelle, réseaux de neurones, apprentissage automatique au moins 4
Table 2: Modules de perfectionnement

Les étudiants du Master européen doivent étudier dans deux des institutions partenaires. Ils sont encadrés par deux enseignants (tuteurs), un de chaque institution. Chaque étudiant doit développer un projet d'étude avec ses tuteurs. Ce projet doit être soumis pour approbation au comité du consortium. Les étudiants doivent passer avec succès l'ensemble des modules sélectionnés dans leur projet d'étude. Ils doivent soumettre et défendre leur mémoire de Master à l'une ou aux deux institutions d'accueil. Ce mémoire peut être co-encadré et sera défendu devant un jury composé de membres des deux institutions.